[Village] Dolphinia

Section consacrée au background officiel de l'univers de Solarune : La Melnopée.
Répondre
Avatar du membre
Battlehammer
Messages : 1610
Enregistré le : lun. 20 juil. 2020 10:57
Localisation : Aude
PJ : Keziah, Laura

[Village] Dolphinia

DOLPHINIA
dolphinia.jpg
dolphinia.jpg (145.12 Kio) Vu 4989 fois
Gouvernement : Fief autonome de Solarune, les terres du villages appartiennent à la noble famille de Hauterune qui le dirige en respectant les lois et directives du Conseil des Eminarques de Solarune.
Dirigeant: Bourgmestre désigné par la famille de Hauterune
Alignement: Loyal Neutre, Neutre, Neutre Bon
Population : environs 600 habitants (humains 73%, Nains 25%, Autres 2%)
Religions : Séluné, Waukyne, Chauntéa, Valkur, Istishia, Mystra, Gond, Moradin et les Esprits Phénix.


Histoire :

Le village de Dolphinia est assez ancien. Aux débuts de la Ménolpée, Kaloum offrit divers territoires aux familles nobles. Les Hauterune reçurent des terres au sud de la Ménolpée, allant des montagnes que l'on y trouve jusqu'à la mer. C'est là bas qu'ils finirent pas y bâtir un humble village de pêcheurs, Dolphinia. L'histoire de ce village connu maints rebondissements. Lors de la révolution de Kimkal contre le tyran Thorgan, le village fut quasi intégralement détruit et une grande partie de sa population fut décimée. Le village fut alors reconstruit, mais il n'y restait qu'une cinquantaine d'habitants, sans compter les nobles...

Entre 1400 et 1410, les Hauterune firent construire de nouvelles maisons pour tout le village, qui avait péniblement atteint la cinquantaine d'habitants. Les anciennes demeures furent mise en vente à bas prix : les Hauterune espéraient ainsi "doubler" la population et l'activité du village... Hélas, les pêcheurs et citadins acceptant de s'exiler dans une campagne perdue n'étaient pas légion : en 1415 seules deux des anciennes maisons avaient trouvé une famille.

En 1418, les sauvages du "clan du feu" furent contraints de quitter leurs terres proche de Port Galus à cause de conflits territoriaux avec un autre clan de l'archipel. Ils furent accueillis comme réfugiés par Solarune. Les Hauterune sautèrent alors sur l'occasion tout en faisant preuve d'une générosité digne de cette famille : la cinquantaine de "sauvages" fut accueillie dans les "anciennes" maisons de Dolphinia, doublant ainsi sa population.

La cohabitation avec les villageois fut assez complexe au début, surtout quand ils furent "contraints" d'apprendre l'art de la pêche aux "sauvages"! Mais les membres du clan du feu firent d'énormes efforts pour s'adapter et se "civiliser" : reconnaissants et serviables, ils avaient même tendance à se considérer "inférieurs". Un bon point aidant à la "cohabitation" était également les genres : en effet, la vie dans les jungles de Galus était cruelle, plus particulièrement pour les hommes du clan... Ainsi, le clan du feu comptait davantage de femmes que d'hommes. Du coté de Dolphinia, les jeunes femmes ayant tendance à "fuir" pour la ville, la population était également inégale, dans l'autre sens.

Avec le temps, le clan du feu fit ses preuves d'une autre manière, que la matriarche de Hauterune avait parfaitement anticipée : leurs chasseurs aguerris ne firent qu'une bouchée de la moindre créature dangereuse osant roder trop près du village, rendant la région bien plus sûre. Lors des rares attaques de monstres et autres créatures, le clan du feu n'hésita point un instant à prendre les armes pour défendre Dolphinia, le temps que la garde et les aventuriers n'interviennent. Des faits d'armes qui leur permirent de gagner le cœur et le respect des "anciens" villageois (et peut être une prise de conscience que des "sauvages" ayant grandit dans les jungles Galuçoises sont bien plus forts que de pauvres pêcheurs).

En 1422, une nièce de Aldénoria, Elise de Hauterune, eut l'idée d'investir et de faire construire des salins pour le village. Une activité bienvenue, la fleur de sel n'étant actuellement pas produite en Ménolpée, qui comptait quasi exclusivement sur les mines de sel du désert. Evidement, c'était également un plus pour la conservation du poisson, le village n'ayant alors plus besoin d'acheter de sel. Quelques nouvelles habitations furent construites et des travailleurs recrutés dans les quartiers pauvres de Solarune.

En 1425, lors de la chute de Brisevent et de Ventmithral, Dolphinia récupéra un nombre conséquent de réfugiés humains et nains. La gérance du village devenant alors trop compliquée, elle fut confiée à Elise de Hauterune, qui devint ainsi la bourgmestre du village. De son coté, Aldénoria put se concentrer sur les affaires de la famille. Les nains furent envoyés pour prospecter sur l'ensemble du territoire et découvrirent un bon endroit ou bâtir une carrière de pierre, qu'ils entreprirent de construire aussitôt. Non loin de là, ils se lancèrent dans la production de houblon et la construction d'une brasserie pour remplacer celle perdue à Ventmithral.


Noblesse :
Les Hauterune :

Actuellement dirigée par la douce et bienveillante Aldénoria de Hauterune, cette ancienne et célèbre famille est connue pour ses génasis d'eau et ses transmutateurs confirmés. Ils sont très influents au sein de la Haute Tour et au Palais de Solarune.

Militaires :
Force(s) armée(s) :

-Quarante Gardes de Hauterune, vingt gardes-marins ainsi que quarante volontaires. En temps de paix, les volontaires servent par "dizaines", soit un effectif sur le terrain de soixante-quinze personnes environs. La garde de Hauterune fait partie des corps armés Solariis, elle "reconnait" donc l'autorité de Solarune en plus de Dolphinia. Tous sont entrainés au combat en milieu montagnard et maritime.
-S'ils ne font pas officiellement partie des "forces armées" de Dolphinia, le village peut compter sur le soutien d'une trentaine de guerriers du clan du feu et d'une soixantaine de guerriers nains (voire plus, la plupart des nains étant capables de prendre les armes si besoin). En journée, l'on peut éventuellement compter sur une intervention des esprits du clan du feu, de puissants Phénix (hélas, il semble que ses curieux volatiles "meurent" la nuit pour renaitre le lendemain matin, on ne peut donc compter sur eux en permanence).

Défense(s) :

- La tour de garde qui fait également office de tour de guet.
- Une dizaine de golems de combat, dont des CAE et l'un des gigantesques "Colossus", équipé d'une baliste pour la défense côtière. A cela s'ajoute l'équipe Titanucus, cinq golems d'une classe juste en dessous de celle des Colossus.
- Le Silvana, un navire de guerre.

Diplomatie :
Dolphinia sert fidèlement Solarune, mais n'hésite pas à faire un semblant de diplomatie extérieure aussi, notamment du coté du désert.

Solarune : Alliée.
Ascavalon : Neutre, relations distantes et quasi inexistantes.
At'Ar Telas : Neutre, bonnes relations avec le Sanctuaire.
Galus : Neutre.

Economie :

L'essentiel de l'économie du village dépend de la mer, même si l'arrivée des nains de Ventmithral permet d'élargir cette dernière aux terres, avec la carrière et les champs de houblon. Le village exporte beaucoup, étant quasi auto-suffisant : quand un villageois a besoin de quelque chose qui n'est pas produit sur place, il lui "suffit" de prendre une journée pour aller faire des courses à Solarune.

Exportations : Poisson, Sel, Bière, Pierre de taille...
Importations: objets divers et manufacturés...

Sur une base de 100% la répartition du commerce de Dolphinia est la suivante :

Pèche : 45%
Salin : 35%
Pierre : 10%
Divers : 10%


La répartition des actifs :

La répartition des actifs (sur l'ensemble des actifs 526):
Gardes Hauterune : 23%
Marine/Transport/logistique : 13%
Pécheurs : 27%
Artisanat : 7%
Salins : 6%
Brasserie Naine : 3%
Carrière de Pierre : 9.5%
Employés Hauterune : 8.5%
DIvers : 8.5%
Inactifs : (sur l'ensemble de la population) 14%

Gardes totale : 120 (60 actifs, 40 réservistes)
Marine : 68 (Servant sur les navires de moyen tonnages Hauterune)
Pêcheurs : 140 (environs un centaine sur les navires de pêches, 40 au sol)
Salins: 30
Artisans (comptant la brasserie naine et les employées du comptoir artisanal) : 38
Divers : 45
Employés Hauterune : 40 (manoir et institutions du village)
Employés des relais dolphiniens (hors gardes) : 15
Carrière de pierre : 50 nains du clan Cruchetesson

Personnes sans emploi ou vivant de petit boulots : 20
enfants et personne impotente: 54

total actuel: 600


La Magie
La famille de Hauterune est reconnue pour ses transmutateurs aguerris. Il n'est pas rare que des technomanciens nains et gnomes de l'ancienne cité d'Ascavalon soient également présents sur place.

Le Divin :
Dolphinia possède une chapelle dédiée à Séluné et les membres du clan du feu vénèrent les esprits Phénix. Il n'est d'ailleurs pas rare de croiser un volatile rouge doué de parole, très intelligent, en train de bavarder gaiment avec les villageois. Il parait que les phénix les plus gros et puissants prendraient forme humaine pour se fondre à la population (le clan du feu refuse toutefois de "trahir" leurs esprits ancestraux et de révéler "qui" serait en réalité un phénix).

La vie à Dolphinia :
Le Crime:

Mentalité :
Avatar du membre
Battlehammer
Messages : 1610
Enregistré le : lun. 20 juil. 2020 10:57
Localisation : Aude
PJ : Keziah, Laura

Re: [Village] Dolphinia

La Flotte de Dolphinia


La mer et ses produits étant le principal "gagne pain" du village, c'est sans surprise que Dolphinia dispose de bien plus de navires que Solarune. Ainsi, le village dispose d'une trentaine d'embarcations de pêche que les artisans du coin sont capables de produire. L'ensemble de ses pêcheurs produit la quasi totalité des poissons qui sont mangés à Solarune (et Dolphinia, évidement, où il vaut mieux adorer les plats à base de poisson).


Le Fend la Bise
fend-la-bise.jpg
fend-la-bise.jpg (67.45 Kio) Vu 4858 fois
A mi-chemin entre chébec et brigantin de petit gabarit (2 mats à voiles hybrides, 20m de long pour à peine 4m de large) et à faible tirant d'eau, le "Fend la bise" est taillé pour la course. Capacité de transport modérée (un seul niveau de cale), aucun armement si ce n'est une arbaliste utilisée pour la pêche au gros, coque majoritairement en épicéa (bois léger), équipage réduit, quille amovible pour passer les hauts-fonds ou gagner en stabilité par gros temps... tout a été pensé pour la vitesse et la maniabilité. Le Fend la bise appartient au navigateur Béryl de Hauterune et son équipage est composé d'une petite dizaine de marins. Il alterne entre transport, pêche et plaisance. Bien qu'il mouille à Dolphinia et à Solarune, il n'est pas rare de le croiser sur d'autres mers de Melnopée.


__________________________________________

Le Lys d'Argent
knarr.jpg
knarr.jpg (41.75 Kio) Vu 4854 fois
Le lys d'argent est un navire à fond plat de 18 mètres de type "knarr". Avec une seule voile carrée, le Lys n'est ni très rapide, ni très maniable. Toutefois, la forme de sa coque lui permet d'emporter un tonnage impressionnant (pour sa taille) tout en pouvant passer la plupart des haut fonds de la Ménolpée comme l'Istal ou le Vertprofond. Il reste malgré tout capable d'évoluer en haute mer et ne nécessite qu'un petit équipage de six à huit marins. Il ne dispose que de quatre arbalistes en guise d'armement. Le Lys d'Argent a été acheté par la Compagnie Naine en Eléasis 1428 : il sert essentiellement pour le transport de pierre de taille et autres minerais.


__________________________________________

La Princesse Marchande
goelette.jpg
goelette.jpg (31.63 Kio) Vu 4849 fois
La princesse Marchande est une goélette de deux mats aux voiles triangulaires et un équipage d’une dizaine de personnes. Elle mesure 25 mètres de long pour environs 8 mètres de large, en comptant les roues à aubes et les « ailes de papillon » du navire. En effet, ce navire des plus exotiques est doté d’une magie très pratique lui permettant de détecter les obstacles et de léviter à environs 1 mètre cinquante au dessus de la mer, les « ailes » se déployant alors pour stabiliser le « vol » du navire.

Si son tirant d’eau relativement faible lui permettrait déjà de passer la plupart des haut fonds de la Ménolpée sans trop de soucis, cet enchantement lui permet de littéralement passer « au dessus » des problèmes de ce genre. La Princesse Marchande est particulièrement confortable, étant conçue pour le transport de personnes. Afin de s’assurer que ses passagers arrivent à bon port et à l’heure, elle est dotée d’enchantements défensifs, dispose d’un armement correct et des roues à aubes qui prennent le relais sur les voiles quand il n’y a pas de vent.

Le capitaine de ce navire est le noble Méaras de Hauterune, qui fait partie des "branches secondaires" de la famille de Hauterune.


__________________________________________
Le Silvana
chebec.jpg
chebec.jpg (29.97 Kio) Vu 4474 fois
Chebek de 32 mètres de long, le Silvana est un navire de guerre possédant un équipage quasi intégralement féminin. Equipé d'un champ de force réactif et d'une quinzaine de canons, le Silvana est l'un des navires les plus armés de Ménolpée. La capitaine du navire est Sophia de Hauterune.


__________________________________________
Sloop.jpg
Sloop.jpg (122.02 Kio) Vu 4472 fois
Le Silhouette
Sloop de 20 mètres de long, le Silhouette est équipé de 4 canons, mais 4 canons supplémentaires sont stockés à Dolphinia au cas ou la situation l'exige. En "temps de paix" la mission du Silhouette est d'assurer le transport du sel et diverses cargaisons ci et là en Ménolpée.


__________________________________________
La Rose des Vents
Sloop de 20 mètres de long, la Rose des Vents est équipée de 4 canons, mais 4 canons supplémentaires sont stockés à At'Ar Telas, au cas ou la situation l'exige. La Rose des Vents appartient à la famille Hauterune, mais le navire est loué à la famille Hassan, qui gère également la moitié d'équipage.
Répondre